Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Publié le par Gabriella

FRANCOISE DOLTO : un autre regard sur l’enfant (1908 – 1988)

Psychanalyste de renom, elle défend la cause des enfants.

Tout se joue avant l’âge 6 ans entend-on dire ! Françoise Dolto avait la conviction que, cependant, tout pouvait être rejoué…

Selon moi, c est Dolto qui a mis fin à l’idée que le bébé n’était « qu’un tube digestif ». Le nouveau-né est une personne consciente. Il ne s’agit pas d’en faire un enfant-roi. Si tous ses désirs sont légitimes, tous ne sont pas réalisables. L’enfant est un être en construction et ne peut se développer correctement sans l’éducation des adultes donc sans autorité. La parole est au cœur de l’éducation et ce, dès la conception. Elle parlait au nourrisson comme au fœtus et nous avons vu, au travers de vidéos ou en lisant ses livres (il y a également un beau téléfilm sur sa vie avec Josiane Balasko), des guérisons spontanées juste en parlant au bébé. Un miracle pense-t-on mais elle avait ce don et toute sa vie était dédiée à sauvers les petits et moins petits des traumatismes de la vie : séquelles de la guerre, abandon, viol, anorexie, etc…. Elle savait presque d’instinct comment aborder l‘enfant. Car bien sûr l’amour est à la base, l’amour des parents. On peut le lire dans ses mémoires « Autoportrait d’une psychanalyste ».

Mieux vaut fonder son autorité par la parole que sur les règles disciplinaires. Mieux vaut dire : « Va dans ta chambre » que de lui asséner « dors maintenant ». Ah, difficile le métier de parent, nous en faisons tous l’ expérience. Françoise Dolto nous invite à ne pas faire de l’enfant l’être central de la famille. Si des parents renoncent à leur propre trajectoire pour consacrer leur vie à leur progéniture, ils l’encombrent au lieu de lui dégager la voie. Aussi, pour éviter la fusion avec la mère, elle conseille au père de prendre sa place dès les premiers jours. Il faut garder une vie privée mais parler de tout. Dans le cas d’une adoption, il faut parler « vrai » car le pire pour une être humain est de ne pas passer par le langage qui est la meilleure façon de donner du sens à la réalité.

L’éducation dont a bénéficié Mme Dolto, au sein d’une famille très nombreuse, a été très importante. Elle avait ainsi une institutrice à domicile qui pouvait répondre à ses questions. Celle-ci était formée à la méthode Fröbel (un peu semblable à celle de Montessori). Méthode bien plus bénéfique que l’instruction éducative que donne en général notre chère Education Nationale qui forment nos enfants à ne plus avoir « envie d’apprendre et de découvrir » mais ceci est un autre débat…..

Oui, Françoise Dolto nous manque beaucoup. Elle répondait à la radio à des auditeurs désespérés par leurs problèmes de parents et souvent avec un simple conseil, elle savait apaiser. Son credo était : « On fait avec ce qu’on a, on s’en arrangera ».

Françoise  Dolto

Commenter cet article

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Articles récents

Hébergé par Overblog