Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Publié le par Gabriella
Semaine Mozartienne Chieti

XIV Edizione de Mozart du 15 au 21 juillet 2013 a Chieti en Abruzzo (Italie)

Il s agit d un grand moment culturel dédié à l univers de Mozart.

CHIETI, ville magnifique et magique,nous fait vivre l époque de cet artiste.Toutes les vitrines du centre ville sont concernées et proposent des produits s adaptant aux oeuvres de Mozart.

Le magasin de deco "Manifattura Theate" fait gouter ses delices et en particulier des dragées poire-ricotta fourrées aux amandes.Tout est sensation.

La fameuse patisserie d Orazio nous propose ses croissants chauds autrichiens jusqu au au petit matin.

Menus gastronomiques, orchestres disseminés un peu partout sur de petites places pour le plus grand plaisir de tous, petits et grands, theatres, expos, musée, danses, etc......Certains s habillent avec de magnifiques vêtements d'époque. Le théâtre Marruccino nous ouvre également ses portes et fait admirer ses luminaires, ses velours,sa magnificience. Pendant une semaine, des soirées à ne pas rater. Sensualité visuelle et sensitive assurée..........

Semaine Mozartienne Chieti
Semaine Mozartienne Chieti
Semaine Mozartienne Chieti
Semaine Mozartienne Chieti
Semaine Mozartienne Chieti
Semaine Mozartienne Chieti
Publié le par Gabriella
Couleur fluo d'été

Cela ne vous a pas échappé, les filles, cet été est fluo. Tee-shirts jaune, rose, bleu, sandales, sacs, tout est fluo. C'est décidé, même si j'aime, je n'achète pas car c est trop éphémère, cette folie dure 2 mois et l'été prochain la tendance sera tout autre.

Mais, j'ai succombé au vernis. C'est trop beau. Un ongle corail, l autre émeraude, ca sent bon les vacances, la mer, le sable chaud et les glaces à l'eau. J'ai eu beaucoup de mal à trouver un jaune qui tienne la route. J'avoue que j'ai dû en acheter deux avant d'abandonner, il ne tient pas trop le jaune. Par contre, les autres sont très bien.

Voilà, j'ai mis le vert Emeraude de l'Oréal (oui moi aussi je le vaux bien) et le jaune de Bourjois (sec en 1 seconde mais ne les croyez pas, il faut 2 mns). N'hésitez pas à mettre 2 voire 3 couches de vernis. Voilà en photos le résultat (il manque une bonne couche encore). Un peu d'indulgence pour les photos qui ne rendent pas grâce à la réalité, j ai juste un appareil de base.

NB : Billet non sponsorisé. En effet mon blog n'est pas encore célèbre mais il ne tient qu'à vous

Couleur fluo d'été
Couleur fluo d'été
Publié le par Gabriella

Je vous invite à admirer cette oeuvre d 'un peintre très peu connu (Daly il me semble). Ce petit garçon qui s'applique si bien à dessiner sur le tableau. Ces craies posées sur le rebord semblent si réalistes, ces petits cheveux sur la nuque.. . Il nous semble être dans la pièce, faire partie de la classe. Je le trouve magnifique !

Arts...
Publié le par Gabriella

Je ne dévoilerais rien de secret si je vous disais que j adore ce morceau. Je le partage avec vous.

Ecoutez-le à fond, avec un ou une ami (e), en buvant un verre de champagne ou autre. Ecoutez-le seul (e). Ecoutez-le déprimé ou heureux. Peu importe. C'est un joyau musical qui vous emporte aux portes du Paradis et le meilleur c'est qu' il dure 10 minutes. A la 4e minute, la batterie démarre, le bonheur est total. Un orgasme musical nous attend à chaque écoute. Tout est merveille, voix, guitare, basse, batterie, symbiose.... Ils ont des corps de rêve, quelle époque....

Publié le par Gabriella
Notre Belle France....

Je vous écris à chaud, juste après le discours de notre Président François Hollande. Je précise également pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis plutôt de gauche, de la gauche du côté justice et égalitaire. Le discours assez pathétique de notre François est plein de contradictions. Ce qui m intéresse vraiment est le problème du chômage et malgré le fait que nous constatons, à savoir qu'énormément d entreprises et usines ferment pour raisons diverses, notre président mal-aimé nous confirme que le problème sera résolu dès cette fin d'année. Comment donc ? De suite, ils s occupent de trouver des stage à nos jeunes mais ensuite que font ces jeunes avec leurs jolis stages ? Rien puisque pas de boulot. La plupart envisagent de partir à l'étranger, Allemagne, Angleterre.... Paroles, paroles.....

Ensuite, moi qui suis écolo bio à 300 %, je ne vois aucune nouvelle mesure positive concernant ce sujet. Exit Delphine Batho pour cause de contestation. François Hollande, président comme les autres, parle, contourne, blablate et très visiblement n 'est pas à la hauteur de la pénible tâche qui est de s'occuper de cette grande famille qu'est la France. Nos enfants perdent déjà la valeur du travail et de l'effort. Ils sont démotivés. Ceux qui approchent de la retraite savent bien qu avoir travaillé toute sa vie ne garantit pas d'avoir un pouvoir d'achat décent. Que dire de nos retraites dans quelques années, juste de quoi survivre......

Ca donne envie de quoi ? De ne plus travailler pour gagner le minimum et ne pas pouvoir s offrir des vacances que tous méritent ? De rester sur son canapé et manger chips-coca parce que ca ne coûte pas cher (vous avez retiré beaucoup de jardins ouvriers, on perd donc l'habitude de cultiver nos légumes) ? De ne plus aller voter ou rêver à un autre vote qui pourrait changer quelque chose, aller vers la droite de la droite (vous voyez de qui je parle ??).

Je suis profondément déçue de ne plus reconnaître la France que j'ai connue, vive, prometteuse, avec des champs pleins de coquelicots, des canaux où l on se promenait le dimanche en famille tranquillement.

Mais, malgré la crise, l'honneur est sauf. Nous avons eu notre joli feu d'artifice et un défilé militaire, que la fête continue !

Publié le par Gabriella

Il nous a quittés hier à 92 ans. J ai toujours eu un faible pour l accordéon qui fait danser, tourbillonner, populaire et jamais démodé. Ecoutons cette chanson : " C était le bon temps"

Publié le par Gabriella
Le courage d'être mère

Une Journée Particulière d'Anne-Dauphine Julliand - Editions "Les arènes" - 2013

Anne-Dauphine Julliand vit une situation particulière. Là où beaucoup aurait baissé les bras, elle décide d’aimer la vie malgré tout. Anne-Dauphine a 4 enfants : 2 petits garçons (10 et 3 ans) en bonne santé, une petite fille atteinte d’une maladie dégénérative et une fille (Thaïs) qui aurait eu 8 ans au moment de l’écriture du livre. Ce livre « Une journée particulière » est la suite de « Deux petits pas sur le sable mouillé ».

Elle relate sa vie de maman qui lutte contre la résignation, la colère, la douleur de la perte d’un enfant parti trop tôt d’une maladie au nom compliqué la « leucodystrophie ». C’est une sacrée leçon de vie : « Ajouter de la vie à ses jours lorsqu’on ne peut rajouter des jours à sa vie »devient sa devise car la vie est un bonheur à vivre chaque jour. Sa petite princesse a eu une courte vie de 3 ans ¾ mais une belle vie.

Anne-Dauphine parle également d’Azylis qui a 4 ans , elle aussi atteinte de cette maladie orpheline. Nous ne sommes pas dans le pathos. C’est une famille qui s’aime, son mari Loïc est un amoureux qui a décidé de garder son couple, de préserver son intimité, sa joie de vivre et d’entreprendre.

Anne-Dauphine est sereine, souriante, tranquillisée. On pourrait croire que c est grâce à la foi mais elle dit : "J'ai éprouvé l'insondable douleur d'une maman qui perd la chair de sa chair, croyante ou non. J'ai connu l'obscurité et les ténèbres comme toute mère qui ne peut plus voir souffrir son enfant. La foi n'empêche pas de souffrir. Elle n'épargne rien de la douleur humaine: elle prévient cependant du désespoir".

Ce récit est un superbe témoignage. Il ne faut pas avoir peur de cotoyer ceux qui souffrent même si l’on ne sait pas toujours dire les paroles qu’il faut. « Quand on croit ne plus pouvoir rien faire, il reste encore l’amour ».

Publié le par Gabriella
Le Juke Box

Mais comment est-ce possible ? Je vais désormais sur la plage boire mon capuccino et aucune musique estivale n'enchante mes oreilles ! Où est passé le tube de l'été qu'on entendait s'échapper du fameux juke-box lorsqu'on sortait de la mer et que mettait le gars du bar. Souvenirs, souvenirs.... Je me rappelle qu'en 2005, je mettais encore une pièce pour avoir 3 chansons. Siroter un coca bien frais en se trémoussant sur sa chaise fait partie du trip des vacances. Jouer aux cartes en entendant "Lolita" d'Alizée remonte à quelques années déjà.
Tout çà à cause du MP3 et autres technologies, quelle tristesse. Chacun a ses écouteurs. Moi, je me remémore la chanson culte de Voulzy "Rockollection 77". Et vous, ca ne vous manque pas ?

Publié le par Gabriella
Louison ou l'heure exquise

Ce n'est pas Elisabeth Badinter, spécialiste du 18e siècle, qui me contredira, ce siècle des Lumières est celui de la légèreté, de la finesse verbale, l'élégance et de la futilité subtile.

Fanny Deschamps a réuni tout cela dans son roman "Louison ou l'heure exquise" (1987). Louison est une splendeur de presque 17 ans qui rêve de devenir princesse pour faire partie de la cour de la Reine et de Louis XVI. Nous approchons de 1789 mais pour le moment, l'heure est à la frivolité. On badine, on aime, on dépense sans compter, on fait la fête, on découvre les mongolfières. C'est un milieu où la tragédie n'est pas de mise.

"La toile tomba. Dans la demi-pénombre de la bibliothèque le portrait découpa un grand carré de lumière d'été.Le marquis n'eut pas un mot mais son émotion visuelle fut si vive qu'il demeura figé devant le tableau, à jouir longuement de son premier regard avant de ramasser la loupe posée sur une table. Le silence régnait autour de lui, si parfaitement qu'avec un peu d'attention, il eût entendu le temps s'y écouler goutte à goutte. Mais il était tou à son enchantement hors du temps.

L'abbé de Véri se gardait de parler. Emmitouflé dans une vaste bergère à oreilles, les mains blotties dans son manchon de zibeline, il attendait sans impatience le jugement du marquis. - " C'est exquis, soupira enfin Roquefeuille. Exquis. Monsieur Greuze a délicieusement travaillé."

" - l'éloge du peintre n'est plus à faire, nous l'avons déjà rendu vaniteux comme un paon et hors de prix dit l'abbé. Parlez-moi plutôt du modèle." " - A-t-il tout de bon ces yeux-là ?"......

Et voilà, vous êtes dans l'ambiance de l'époque et tout le roman est de la même verve. Un délice intime et feutré. La femme libre du 18e siècle sort d un 17e siècle assez triste avec des désirs pleins la tête et le corps. "Les liaisons dangereuses" de Laclos est la lecture favorite de toutes les jeunes filles à la mode.

On suit l'histoire de la vie de Louison avec ferveur et délectation. Je vous le conseille car vous vous régalerez très certainement. Fanny Deschamps a savamment dosé l'érotisme qu'elle sème deci delà pour notre plus grand plaisir.

Publié le par Gabriella

Vous vibrez d'émotion ou trouvez ringard ? Palpiti, palpiti, sospiri.......

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Articles récents

Hébergé par Overblog