Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Publié le par Gabriella
B.B. a 80 ans

Cette année, nous fêtons de jolis anniversaires. Les 80 ans de Brigitte Bardot et de Sophia Loren et les 50 ans de Monica Bellucci. Des sex-symbols connus mondialement. La beauté est à la fête.

Je parlerai principalement de Brigitte Bardot qui fut LE sex-symbol international des années 50 et 60. Malgré ses courbes et sa moue légendaires, elle ne fut pas particulièrement heureuse et sa carrière d’actrice s’arrête volontairement à 40 ans (après 48 films et 80 chansons).

C’était pourtant l’emblème de l’émancipation des femmes et de la liberté sexuelle et ce, malgré elle car ce qu'elle désirait plus que tout, c'est d'être libre. Ne dépendre de personne, c était son credo. Elle avait souffert d’une éducation rigide qui la pousse à un premier suicide à 16 ans. 1er suicide suivi de bien d’autres malheureusement. Voulait-elle vraiment mourir car parfois souhaiter mourir ne signifie pas forcément refuser de vivre ? Elle souffrait surtout de sa notoriété, elle que l’on traitait souvent de putain. Lorsqu’on a une telle beauté sauvage qu’on exhibe avec légèreté ou arrogance, on suscite de la jalousie. Elle était une femme libre et ce ne fut pas facile à l’époque de la femme au foyer qui dépend de son homme. On n’a jamais traité Alain Delon de salaud alors que lui aussi avait cette beauté étincelante.

Les divers mariages de Brigitte Bardot sont souvent des échecs et son dernier mari, Bernard d’Ormale, semble aujourd’hui la combler. L’appartenance de M. D’Ormale au parti du FN a fait polémique d’autant que BB n’a jamais caché ses idées très pro-françaises, elle est proche de Marine Le Pen. Dans ses livres, elle a toujours parlé à cœur ouvert de sa vie, de son seul fils Nicolas, ses amours, ses déceptions concernant la France qui ne se ressemble plus et la défense des animaux. Elle raconte : « Je vis comme je veux et je me fiche des autres ».

Sa sensibilité est toujours à fleur de peau. Elle a souffert concernant la détresse animale ou humaine. Ses dernières 40 années sont une lutte pour faire voter des lois concernant l abattage afin d’éviter la souffrance des animaux. Ses forces et sa fortune y passent. Elle veut encore lutter et surtout y croire………

Commenter cet article

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Articles récents

Hébergé par Overblog