Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Publié le par Gabriella
Un jour comme un autre...

Le vent a soufflé fort durant la nuit. Il rodait autour de la maison mais elle est restée là, sans bouger, bien solide, pas comme la maison de paille des 3 petits cochons.

Ce souffle a fait un bruit terrible, un sacré ronronnement qui m'a empechée de sombrer sereinement dans les bras de Morphée. Par la fenetre, je voyais des feuilles de la vigne voleter. La mer sera houleuse demain. Tout était si calme pourtant aujourd'hui. Un soleil de plomb... Alors, ce vent dévastateur qui arrive sans prévenir !

Vous remarquerez, vous aussi, que dans la vie en général, certains évènements arrivent sans crier gare. Nous sommes autant ébranlés par un mot, un coup de fil, un regard que cette tempete qui nous bouscule...

Hier était un jour comme un autre... Je lézardais sur le sable, le soleil chauffant juste comme je l'aime. Calme et chaleureuse était l'ambiance. Les enfants criaient en sautant dans les vagues. Le pizzaiolo annonçait à tous que ses pizzas sortaient du four. Certains se préparaient doucement pour la sieste et soudain un brouhaha. J'entends, entre d'autres mots :"Mais, comment vous permettez-vous ? Une attitude si provocante.. Allez ailleurs, ici nous sommes en famille, tous des braves gens".

C'est alors que je remarque un couple paressant sur le sable. 2 garçons serrés l'un contre l'autre, se caressant la nuque. Ils lèvent les yeux vers les quelques personnes qui leur demandent, avec arrogance, de quitter les lieux pour cause d'homosexualité.

Le courage des ces jeunes hommes fut d'ignorer superbement le groupe, sans un mot, sans bouger ne serait-ce qu'un cil. Je suppose qu'à l'intérieur d'eux-memes, ils ont ressenti, tout comme moi,un écoeurement, une sourde angoisse. Leur force et leur intelligence furent de rester sourds à l'hostilité ambiante afin de désamorcer une éventuelle agressivité physique. Et cela a fonctionné.

J'aurais aimé dire à ce monsieur qui donnait si fort des leçons de morale : "Comment vous permettez-vous de juger qui peut bronzer sur cette plage ? Qui etes-vous pour décider de ternir la journée des ces jeunes gens ?"

Pourquoi eux et pas ce couple hétéro qui se caresse sous le slip de bain ? Cette hostilité gratuite envers une minorité est bien de la lacheté puisqu' il était entendu que toutes les personnes entourant le moraliste le soutiendraient.

Combien de tempetes, d'agressions verbales voire physiques, ont-ils du braver avant de pouvoir réagir avant autant de stoicisme ? A combien de "braves gens" se sont-ils opposés avant de réussir à affronter sereinement la méchanceté et le stupidité ? Il faut force et courage et je les admire.

Il suffit parfois d'un mauvais souffle pour perturber une belle journée de plage.......

Un jour comme un autre...

Commenter cet article

William 03/10/2014 14:50

Ne désespérons pas de l'espèce humaine. Il y a des gens qui s 'aiment un peu partout ....

Gabriella 07/10/2014 19:26

Oui des gens qui s'aiment, se désaiment, se re- aiment mais ne nous jouons pas de ce sentiment qui devrait être pur. La douleur est si proche. Mais l objet de cet article est l injustice et la lâcheté de certains et cela fait partie de la vie aussi.

Robin 29/08/2014 17:47

Super de retour à l'écriture !
Et un texte super touchant qui nous laisse une once d'injustice par rapport à ce que vivent ces personnes...

gabriella 29/08/2014 21:28

Merci mon loulou, j aime ton enthousiasme à me lire.
Cette histoire est vécue au Lido Riccio il y a 2 jours...... pour mon opinion, elle est claire, l injustice ne doit pas passer, il y a du boulot dans tous les domaines mais ne désespérons pas de l espèce humaine, il y a des gens super un peu partout.........

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Articles récents

Hébergé par Overblog