Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Publié le par Gabriella
PEACE AND LOVE

Vous avez probablement remarqué que l’on tend à agir envers les autres comme ils agissent envers nous et souvent même à imiter celui dont on déplore le comportement. C’est le bon vieux réflexe préhistorique : tu es violent envers moi, alors je suis violent envers toi. Tu me juges, alors je te juge en retour : œil pourœil, dent pour dent….

Ce qui est absolument fascinant EST qu’on est convaincu que notre réaction est justifiée, et que le comportement de l’autre ne l’est pas : notre collègue ne devrait pas parler derrière notre dos, mais nous, on peut parler derrière le sien, car c’est lui qui a commencé.

Aussi absurde soit-il, ce mécanisme est universel et profondément ancré… Il se manifeste généralement sans même qu’on le réalise, toujours habilement déguisé. Encore récemment, je me suis indignée en entendant parler un groupe de personnes qui démontraient, à mon avis, un manque de compassion pour ensuite réaliser que j’étais en train de faire exactement la même chose.

En fin de compte, on parle ici du cycle de la guerre – au sens large du terme, bien sûr. Le cycle du non-amour et du non-respect, Et on se sent tous justifiés de participer, car ce n’est pas nous qui avons commencé.

Quand on voit l’ampleur de notre inconscience collective, le phénomène peut sembler terriblement difficile à changer. Or, la fin de ce cycle repose sur une seule personne : la première personne qui a le courage de déposer la balle plutôt que de la relancer. La première personne qui choisit de rester droite et digne plutôt que d’imiter les comportements des personnes qu’elle voudrait changer. La première personne qui a la force de respecter même ceux qui ne la respectent pas, simplement car c’est sa nature profonde et qu’elle refuse d’être ce qu’elle n’est pas. La première personne qui peut respirer profondément et laisser l’émotion passer plutôt que de crier.


Évidemment, on ne parle pas ici de ne rien faire et de se laisser marcher sur les pieds. Parfois, il est important de s’impliquer et de changer ce qui peut être changé, ou de protéger ceux qui doivent être protégés. On parle d’ancrer nos paroles et nos actions dans l’énergie du cœur plutôt que dans cette partie de nous, animale. Oui, on parle de faire partie de la solution, plutôt que du problème.

On admire tous les personnes, comme Nelson Mandela ou autres, qui sont restées au service de l’amour, presque toujours en ligne avec leurs valeurs les plus profondes, même devant les pires circonstances qui soient. Et nous avons tous l’occasion, chaque jour, de choisir de penser et d’agir avec ce type de courage. Nous sommes fondamentalement grands, importants, héroïques… Nous pouvons tous être cette première personne qui choisit la paix et qui brise ce cycle fou.

NB : Je ne suis absolument pas cette personne idéale dont je parle, calme et respectueuse quelques soient les situations mais j’y travaille. Une prise de conscience est déjà un grand pas. Merci à toi Marie-Pier pour la discussion.

Commenter cet article

indiantigre 12/01/2014 18:32

un film très riche d'enseignement qui nous aide à changer notre regard sur le monde, de casser notre cycle de fonctionnement pour devenir les propres maitres de notre évolution

Gabriella 13/01/2014 12:09

je l ai regardé sans me lasser 3 fois. Est-ce sa propre force intérieure qui lui a fait croire que Socrate a existé vraiment ? Tu as eu la chance de le rencontrer vraiment ton "Socrate", il faut au moins un ange gardien dans notre vie sinon c est difficile d avancer seul........

Philippe 06/01/2014 14:55

L’instant présent !
N’en déplaise à ce pauvre William, condamné aux tisanes en tous genres …
… j’ai une vision du temps présent !!! Je suis moi aussi fan de voile !
L’avenir se trouve devant l’étrave du bateau ! Le passé … derrière la barre.
Le présent… sur le bateau ! Le présent est le bateau et surtout au sein de la vie de son équipage ! Quand nous partageons un moment dans un lieu, nous sommes le présent, nous sommes la vie ! Nous n’avons pas de complexes à avoir car nous sommes la vie, en déplaise aux philosophes de tous poils ou tout autre maitre d’art martial ! Je ne suis pas plus important qu’une coccinelle mais j’estime pouvoir être aimé comme elle ! J’aime, je suis aimé … donc je suis ! Chère Gabriella, la vie n’est pas un film, mais la vie inspire les scénaristes. Vivez, aimez, torturez au besoin votre William, mais ne cherchez plus de solutions toutes faites. Il n’y a pas de médecine douce ou autre : pour ou contre la vie et l’amour. Il n’y a que le besoin et l’envie de partager un instant chargé d’un sentiment indicible… et de le faire durer à l’infini.
Restant le plus fervent admirateur de votre expression écrite …
Philippe.

Gabriella 06/01/2014 17:35

Cher fervent admirateur,
Il n y a pas de solutions toutes faites. Exact. Je désirais, par cet article sur celui qui pourra rester digne sans utiliser l'arrogance ou la violence, faire passer le message du choix de la paix, notre paix ou continuer la guerre .
Je suis d'accord avec votre vision des choses et les scénaristes s 'inspirent de la vie évidemment. Certaines personnes sont tellement fermées à la vie que ces films sont les bienvenus pour, peut-être, les ouvrir à une certaine sensibilité. Personnellement, je les aime car mon âme s'y retrouve et peut s'épanouir à souhait, je pleure parfois en voyant ces films et ca me plaît. De la même façon qu'il me plaît d'aimer et de savourer des moments furtifs comme un tendre baiser, m'en délecter et en garder la sensation longtemps car l'instant présent était pleinement ressenti .
Vivre, aimer, mais jamais je ne torturerai William, je nous préserve et nous réserve des instants chargés de sentiments indicibles et les faire durer à l'infini........(pour vous reprendre)
A bientôt Philippe et même peut-être à tout de suite.

William 27/12/2013 15:39

C'est la force du chef, du vrai guerrier! Prendre avant tout les coups pour protéger! La vrai force est de les rendre que lorsqu'il n'y a plus d'autres possibilités. L'exemple par le courage. Le courage de baisser parfois sa garde au risque de ne pas se relever. Le courage de prendre le risque d'aimer ... même celui qui se présente en ennemi!

gabriella 29/12/2013 13:27

Je viens de terminer le film "Le guerrier Pacifique", il y a aussi le livre dont le film a été inspiré, c est à lire, à voir, à en discuter. Le vrai courage est d'accepter sa vulnérabilité, mon dieu que j en suis loin. William, toi qui me dis que je suis une perpétuelle indignée, merci de me remettre dans le juste chemin de temps à autre. Visionnez ce film sur you tube, l'acteur en plus est très mignon et Nick Nolte très bon acteur.

Gabriella 28/12/2013 18:36

Je te reconnais bien là, "prendre les coups pour protéger" "l'exemple par le courage". Je suis en train de visionner le film "le guerrier pacifique" et nous aurons l'occasion d'en discuter. Bises bien cordiales......

LA LISEUSE DE VILLAMAGNA

Littérature, Cinema, coups de gueule ou de coeur

Articles récents

Hébergé par Overblog